Varadero par Ph. RIS Vue de Varadero, la ville balnéaire de Cuba sur la côte Atlantique. La ville s'étire sur une grande bande de terre, entre eaux turquoises et... puits de pétrole. Des plages blanches, des palmiers, des eaux accueillantes : une carte postale en vrai, d'autant plus que l'urbanisation touristique n'a pas encore fait disparaître les habitations basses des cubains.
Petit jeu  : Un panneau de pub Che Gevara se cache sur la photo, trouvez le !
Visite à la Havane. Fidèle s'est manifestement gaufré en ce qui concerne l'urbanisme et la ville ressemble à une ruine. Heureusement l'UNESCO finance la restauration des quartiers historiques, mais il y a du boulot.
Vue ici du capitole construit sur le modèle de celui de Washington. Admiration passée du modèle américain qui contraste avec les chameaux d'aujourd'hui, ces bus semi-remorques symbolisant toutes la débrouille des cubains pour pallier les problèmes d'embargo.
La Havane par Ph. RIS
Trinidad par Ph. RIS Visite à Trinidad. Étrange impression ! Cuba a un niveau de vie qui ressemble à celui de la France des années 60, mais Trinidad donne l'impression d'une vieille aristocrate décatie qui donne dans le misérabilisme par refus de la déchéance de sa gloire passée. Merveilleux ou détestable, c'est selon mais en tous cas, quelle atmosphère !
Trinidad toujours. D'août à octobre, il pleut à Cuba. Sur la cote atlantique, ce sont de petits orages en fin de journée, mais sur la côte caraïbes vaou ! Trinidad par Ph. RIS
 Trinidad par Ph. RIS Même s'ils ont tendance a mal compter la monnaie qu'ils vous rendent, les cubains sont particulièrement honnêtes. Il faut dire que contrairement aux touristes, ils sont très surveillés par la police et les écarts de conduite risquent fort de les conduire "a la galera". Cela les rend prudents mais ils sont vraiment gentils et prêts à se mettre en quatre si vous avez un problème.
Visite incontournable d'une fabrique de tabac. Siroter un Mojito et fumer un cohiba  sous un palmier, c'est Cuba ! On peut même se laisser aller à succomber aux charmes des cubaines. Dommage que l'abus de rhum et de fumée donne mal au crâne et que les cubaines aient une fâcheuse tendance à divorcer deux ou trois fois dans leur vie. La chaleur et les contrastes des tropiques sans doute... Fabrique de cigares cubains par Ph. RIS
Pinar del Rio par Ph. RIS Pinar del Rio sur la route de Vinales : agitation habituelle à un carrefour. Plein de gens s'affairant, des voitures couinantes et fumantes dans tous les sens. Il n'y a pas à dire : Cuba c'est vivant et coloré !
L'extraordinaire vallée de Vinales. Une ancienne grotte gigantesque s'est effondrée pour laisser place à une vallée verdoyante parsemée de piliers calcaires. Avec de l'eau et des jonques on se croirait dans la baie d'Along... Vinales par Ph. RIS
Cuba : Dauphin par Ph. RIS Des eaux claires et chaudes, des poissons colorées à portée de tuba, cooooooooool.
Vous aviez envie d'aller là-bas et bien faîtes-le avant que Cuba ne ressemble à la côte d'azur. Même sur un fond de situation économique difficile, il reste de la fraîcheur et de l'authenticité sur cette île. Cuba : Coucher de soleil par Ph. RIS