Calcutta est une énigme, et j'oscille sans cesse entre fascination et dégoût. Une énigme car c'est presque à se demander comment ses habitants parviennent à y vivre. Comment arrivent-ils à repousser si loin les limites et la résistance de la condition humaine ? On dirait que la misère de l'humanité toute entière s'est donnée rendez-vous ici.
Photo de Pascal Mannaerts Photo de Pascal Mannaerts
Un mystère…une ruche en journée, un fantôme lugubre une fois la nuit tombée. A se demander d'où sortent ces milliers de silhouettes envahissant les rues dès les premiers rayons du soleil. Leur vie s'évanouit dans ces vapeurs de nuits obscures, et restant seul planté à scruter l'horizon aux petites heures de la nuit, il est difficile d'imaginer que demain, dans quelques heures, la ville changera à nouveau son visage. On les dirait sortis de l'au-delà.
Photo de Pascal Mannaerts Photo de Pascal Mannaerts

Calcutta est une ville troublante, enivrante, plus que n'importe quelle autre. Ces visions de Vie et de Mort, omniprésentes, cette corde raide sur laquelle on n'avance que d'un équilibre bien trop fragile et bien trop facile à briser. Calcutta la consumation de l'être, de ses limites et de ses certitudes.




Les photographies sont la propriété exclusive de Pascal Mannaerts, elles ne peuvent être utilisées sans son accord explicite.